Les Créas de Téha

Créatrice de bijoux faits-main en perles japonaises et suédine. Les bijoux sont personnalisables sur demande et peuvent être réalisés sur mesure à la taille que vous souhaitez.

Bonjour Céline, peux-tu te présenter un peu ?  

J’ai 45 ans,  je suis maman de deux ados. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours créé. Je fais du tissage de perles depuis une bonne trentaine d’années. Je suis passionnée et je passe beaucoup de temps à imaginer de nouveaux modèles.

D’où vient le nom que tu as donné à ton univers créatif ?  

Il y a quelques années maintenant, ma fille (aussi créatrive que moi) réalisait de bijoux en pâte Fimo, j’ai créé une page Facebook pour mettre en avant ses créations. Téha étant son diminutif, nous avons appelé cette page « Les créas de Téha ». J’ai ensuite commencé à mettre des photos de mes propres réalisations en suédine et perles sur cette page et j’ai finalement gardé ce nom, quand j’ai créé mon entrepris.


Depuis combien de temps exerces-tu ton art ?  

 

Je crée des bijoux depuis des années, mais je me suis décidée à créer mon entreprise en novembre 2018.


Il s’agit d’une vocation ou tu es tombée dans la créativité par hasard ?  

 

Je pense que c’est une véritable vocation. Je ne me vois pas passer une journée sans créer. J’ai beaucoup déménagé, j’ai expérimenté différentes activités professionnelles, mais le travail manuel, la création c’est vraiment ce que j’aime faire.

 

D’où te vient l’inspiration ?  

 

Je m’inspire généralement de tissus, principalement avec des motifs géométriques.

 

 

L'atelier de Téha :

 

Quelles sont tes influences ? (personnes, environnement, autres formes d’art)    

Je ne sais pas vraiment. Je m’intéresse évidement à la mode, qui m’inspire en terme de couleurs. J’aime beaucoup l’océan et ses couleurs, la nature, le bois, qui me servent pour réaliser mes photos..

 

D’où viennent tes matières premières ?  

 

J’essaye de plus en plus de privilégier des produits qui viennent d’Europe, même si on ne peut pas éviter les produits qui viennent de chine. J’ai récemment trouvé des apprêts en plaqué or et argent qui viennent de France et je suis sans cesse à la recherche de nouveaux fournisseurs en France. Les perles Miyuki que j’utilise, sont des perles que l’on ne trouve qu’au Japon.


Une ligne de conduite ? 

 

Je fabrique mes bijoux avec le plus grand soin . Le fait-main est gage pour moi de qualité et c’est ce que je privilégie avant tout. Je suis à l’écoute de mes clientes et privilégie le dialogue.


Peux-tu nous présenter brièvement ta collection?  

 

Il y a des modèles que je reconduis chaque année et donc les couleurs varient selon les saisons. Ce sont des incontournables que les clientes plébiscitent comme le modèle de manchette Nanati. Et je crée sans cesse de nouveau modèles.

 

Peux­-tu nous montrer la pièce dont tu es la plus fière ? Pourquoi ?    

 

Je n’ai pas de pièce dont je suis la plus fière, mais il est vrai que je suis plutôt fière quand je termine des pièces qui me demandent plus de dix ou quinze heures de tissage.

 

A quoi ressemble ton quotidien ?  

La première chose que je fais, c’est m’occuper des réseaux sociaux, je poste des photos de mes réalisations, je réponds aux messages etc. Le reste de la journée est partagée entre la réalisation de modèles, la préparation des commandes, la création pure.

 

Et demain ? Et après ?  

 

Je rêve d’avoir un jour ma propre boutique. Demain, après demain et les jours d’après, une chose est sûre, je créerai toujours des bijoux.


Merci ;-)

© 2015-2018 par Coton Sucré. Créé avec Wix.com 

118A avenue du Général de Gaulle, 33450 IZON, France

05. 57. 23. 21. 85. cotonsucre@orange.fr

  • Facebook Clean